Argentique avec Alizée à Beg-Meil, Bretagne

Alizée

Même si j’ai toujours avec moi mon Mamiya lors de mes reportages, il est rare que j’utilise celui-ci comme je le souhaiterais vraiment. En effet, lors d’un mariage, il est toujours délicat de donner priorité à la photo argentique. L’erreur n’étant pas tolérée et le résultat étant toujours un peu incertain, je me force de capturer les moments clés avec mon numérique et de garder l’argentique pour le « plaisir » de la chose.
Je ne sors celui-ci que plus tard dans la journée, lors du vin d’honneur ou du cocktail et lorsque les cérémonies les plus importantes sont déjà derrière nous.
Inévitablement, comme il passe en second plan, les photos que j’obtiens avec le Mamiya sont donc moins agréables et forcément moins créatives.

A l’inverse, lorsque je laisse le numérique dans mon sac pour une petite séance improvisée sur la plage de Beg-Meil avec Alizée, le résultat peut s’avérer magique.
Une seule pellicule de Portra 400, soit 16 petites prises, pas plus. A laquelle on ajoute 10 jours d’attente entre la réception du film chez Carmencita et son traitement et voila ce qu’on peut réussir à obtenir.
Aucunes retouches, des tons naturels et surtout un rendu que le numérique peine et peinera toujours à égaler.

En parlant de ça, en novembre prochain, je serais justement dans les locaux de Carmencita pour 2 jours de workshop avec Birgit Hart et Pia Clodi (Peaches&Mint), deux photographes reconnues qui shootent 100% de leurs mariages en argentique. Au programme : de la technique, du développement mais aussi de la publication. Le tout en plein coeur de Barcelone, cette magnifique ville que je n’ai encore jamais eut l’occasion de visiter.

A venir prochainement sur le blog, mes deux derniers mariages de la saison qui se sont déroulés à Gouesnach et en région parisienne. A bientôt ! 🙂

Le Guen Photographies
Beg-Meil
photos de bretagne
Plage de beg-meil
Gauthier Le Guen